Baromètre des moteurs de recherche

Lorsqu’on parle référencement en France, c’est (presque) toujours du référencement sur Google qu’il s’agit. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car c’est le moteur le plus utilisé dans l’Hexagone, et il devance très largement ses concurrents. Sa position est totalement dominante, mais c’est un tout autre sujet.

Afin de ne pas vous laisser dans le flou, l’AT Internet, un des leaders du Web Analytics, publie mensuellement un baromètre des moteurs de recherche. Le dernier en date est celui d’avril 2013, que vous trouverez ci-dessous, et qui vous permettra d’évaluer les parts de visites des 5 principaux moteurs de recherche. Les statistiques sont disponibles pour la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni sur le site officiel.

Le baromètre d’Avril 2013 en France

Baromètre des moteurs de recherche Avril 2013
Source

Le chiffre à prendre en compte est celui en turquoise, celui en gris correspond au chiffre du mois précédent. Comme vous pouvez le constater, voici le classement d’Avril 2013 (estimation de la répartition moyenne par moteur de recherche des visites effectuées) :

  • Google : 90,9 %
  • Bing : 2,4 %
  • Yahoo! : 1.3 %
  • Delta-Search : 1,1 %
  • Conduit : 0.7 %

La suprématie de Google est évidente, les autres moteurs sont à la traîne. Vous pouvez aussi remarquer que les autres moteurs non listés se partagent une toute petite part du gâteau (3.6%). Ces statistiques sont globalement les mêmes depuis plusieurs années, que ce soit en 2012, 2011, etc. et ce n’est pas près de changer …

Conclusion

Ne pas rechercher la visibilité offerte par Google est une erreur grossière. Vous passeriez à côté de nombreuses opportunités. Mais une autre erreur serait de se focaliser uniquement sur le géant de Mountain View : en effet, négliger les autres moteurs n’est pas une bonne chose. L’apport de trafic potentiel pourrait être important.

Et une dernière chose : ne concentrez pas tous vos efforts sur le référencement naturel. Autant vous pouvez y gagner gros, autant vous risquez de tout perdre ! Imaginez un instant que Google déclasse ou pénalise votre site suite à l’arrivée d’un nouvel animal noir et blanc : vous n’auriez plus de trafic internet, et votre business plan a de fortes chances de s’écrouler. Cela n’arrive pas qu’aux autres, les exemples de chutes de trafic sont courants, et nombreux sont encore ceux qui n’ont pas été sensibilisés à cette épée de Damoclès présente au dessus de leur tête…

Check Also

Les 6 critères SEO les plus importants

Cela ne surprendra personne, le monde du référencement est un domaine en constante évolution et …

6 comments

  1. Je ne comprends toujours pas cette répartition des parts de marché en France, ils sont heureux les éditeurs de sites aux US avec 15% de part de marché pour Bing, et 13 % pour Yahoo. Ils arrivent à sauver 30% de leur SEO en échappant aux foudres de GG, c’est une vraie chance pour eux.

  2. Babylon? Qu’est ce que c’est que ce truc Babylon? Je devrais intéresser au marché français un peu plus moi – en tout cas de ce que j’ai lu c’est peut être 1% des parts des moteurs mais ça va pas tarder a tomber le machin vu le nombre de topics sur « comment supprimer Babylon » que j’ai pu voir.

    @Patrick – les parts de marchés aux US sont calculées différemment qu’en France – dans la pratique Google représente a peu près 90% du trafic d’un site – Bing entre 5 et 7%, Yahoo entre 2% et 4% et Ask 1% (a une vache près hein). Donc ne t’en fais pas les éditeurs de sites sont dans la même situation que tous les autres – la seule chose qui diffère ce sont les marchés – (US 300M vs France 60M)

  3. Peut être que la communication est moins importante en Europe de la part de Yahoo et Bing. Mais je pense qu’il va été difficile d’inverser la tendance. Pourquoi quitter Google alors que les résultats fournis sont pertinents lors d’une recherche d’un internaute.

    Pourquoi j’irai sur Bing, alors que je suis habitué à Google et que ses résultats me conviennent. Ca va être dur pour Bing, mais pas impossible. Il suffit que le Knowledge Graph ne plaise pas aux internautes.

  4. Je n’utilise que Google et aucun autre. Gestion personnelle des moteurs de recherche dans ma barre : Google, les autres sont supprimés.

  5. Pour ma part Je n’utilise que Bing, contrairement à ce que l’on pourrais croire, Bing est un excellent moteur de recherche, très complet et plus intéressant que Google (je précise que cela reste mon avis personnel). Moi qui ait d’abord utilisé Google en temps que moteur de recherche, je vous avoue que lorsque je suis tombé sur Bing (par un pur hasard), j’ai tout de suite accroché, Bing mérite beaucoup plus de reconnaissance.

  6. L’interface Google est vraiment plus pertinente et attrayante…
    Concernant Babylon, j’avais eu pour ma part du mal a le supprimer. En effet, sa mise en place ayant eu lieu car j’avais oublié de décoché une case lors d’un téléchargement… Je ne pense pas être la seule dans ce cas.
    Tout comme zaku, j’ai depuis supprimé tous les autres moteur de recherche.